Accès au site de la DSDEN du Val-d'OiseAccès au site de la DSDEN du Val-d'Oise

L’école maternelle propose une première sensibilisation artistique. Les activités visuelles et tactiles, auditives et vocales accroissent les possibilités sensorielles de l’enfant...Elles contribuent à développer ses facultés d’attention et de concentration... Le dessin et les compositions plastiques sont les moyens d’expression privilégiés. Les enfants expérimentent les divers instruments, supports et procédés du dessin. Ils découvrent, utilisent et réalisent des images et des objets de natures variées... Dans ce contexte, l’enseignant aide les enfants à exprimer ce qu’ils perçoivent, à évoquer leurs projets et leurs réalisations ; il les conduit à utiliser, pour ce faire, un vocabulaire adapé... (Programmes 2008 page 16)

Ce domaine d’activités, plus encore que tous les autres, relève du jeu d’exploration.

En effet, les petits ne maîtrisent pas suffisamment les instruments qu’ils utilisent pour être engagés dans des activités de création seulement finalisées par l’œuvre à produire. L’adulte doit se garder d’agir à leur place dans le seul souci de la réalisation attendue. En revanche, leur plaisir du jeu les conduit à tout oser face aux matériaux qu’on leur propose et à produire des effets inattendus qui les étonnent ou les émerveillent. Cet étonnement est très certainement l’une des sources premières du plaisir esthétique et du sentiment du beau. Très souvent, la recherche de la réitération d’un effet inopiné suffit à engager toute leur énergie, mais aussi toute leur inventivité. En accompagnant ces tâtonnements, on les aide à s’aventurer dans le domaine des activités esthétiques. (Document : "Pour une scolarisation réussie des tout-petits.")

Peinture étonnement

Dans ce cas, la petite fille a découvert la trace laissée par la feuille d’arbre peinte ; elle réitère son geste sans se lasser, avec un plaisir évident. L’enseignant accompagne le geste de l’enfant en mettant des mots sur ce geste ; il provoque le regard de l’enfant sur le résultat obtenu.

On fera, bien sûr, une grande place à ce qui laisse une trace de l’activité motrice de l’enfant. Il convient de travailler le plus souvent possible sur de très grands formats avec des matériaux et des instruments faciles à prendre en main, à déplacer, à déformer. Les échanges verbaux autour de ces traces permettent d’accrocher aux matériaux déformés ou transformés, aux lignes et aux couleurs, des significations ou des intentions. (Document : "Pour une scolarisation réussie des tout-petits.")

Bilan peinture 1

 Dans cet atelier, l’objectif précis de la séance se traduit par une consigne : "Peindre toute la surface de la feuille, ne pas laisser de blanc, mettre de la peinture partout" ( utiliser de nomreuses expressions pour multiplier les possibilités de compréhension par le plus grand nombre d’élèves ). En aucun cas l’adulte ne fait ou ne finit à la place de l’enfant, mais il l’aide en provoquant le regard sur la production en cours.

Bilan peinture 2

Après avoir exécuté la consigne, l’enfant présente sa réalisation à ses camarades et tente d’expliquer comment il a procédé ( outil utilisé, mise en mots de la consigne,...). Ce moment permet de mettre en valeur le respect de la consigne mais il offre également une situation motivante à ce petit garçon pour s’exprimer devant le groupe classe.

Rouleaux

Commentaires enseignants :

La trace, la réalisation finale ne sont pas prioritaires. C’est la sensation éprouvée par l’enfant, le regard qu’il porte sur l’effet produit par son geste, qui sont source de plaisir et d’apprentissage., Le petit enfant n’a pas encore la maîtrise d’un geste précis ; il convient donc de lui proposer des formats, des outils, des matériaux variés. Les échanges verbaux pendant l’activité et les bilans permettent à l’enfant d’explorer et d’acquérir le lexique explicite, de mettre des mots sur leurs découvertes et leurs intentions.

"Tout en s’essayant à produire dans un esprit de liberté, l’élève peut aborder des techniques, apprendre à utiliser des éléments de formulation plastique (couleurs, matières, formes, composition) , former des modes de perception , apprendre à s’exprimer , respecter l’autre, apprendre à observer, comprendre des images." (Joë Fesseau CDDP Vendée)

Qui est en ligne ?

Nous avons 25 invités et aucun membre en ligne

Connexion

Haut de page